NEWS@IMAGING

Toujours une longueur d'avance

Rabais dû au taux de change chez STEMMER IMAGING

2 février 2015

En raison de l'abandon du cours minimum de 1,20 franc suisse pour 1 euro, STEMMER IMAGING a recalculé les tarifs de ses composants de traitement d'images et les a réduits d'environ 20 %.

Le 15 janvier 2015 et à la surprise des marchés, la banque nationale suisse abandonne le cours plancher de 1,20 franc suisse par rapport à la monnaie européenne, cours en vigueur depuis environ trois ans. L'abandon du cours minimum a des conséquences douloureuses pour de nombreuses entreprises suisses. L'industrie suisse des machines, de l'électrotechnique et de la métallurgie est l'un des secteurs particulièrement touchés par la décision de la BNS : environ 80 % des biens issus de ces secteurs sont exportés à l'étranger. Avec une part d'environ 60 % des exportations, l'Europe est, de loin, le principal marché de vente. Avec l'abandon du cours minimum, les fournisseurs suisses doivent faire face à des marges considérablement réduites.

Dans ce contexte difficile, STEMMER IMAGING offre à ses clients suisses une occasion idéale d'améliorer leur propre compétitivité. L'utilisation du traitement d'images permet une production plus efficace et plus sûre. Les machines équipées de cette technologie permettent de réaliser des installations performantes à des prix compétitifs et ce, dans la zone Euro également.

"En tant que succursale suisse du plus grand fournisseur européen de technologies en vision industrielle, nous aidons nos clients à s'adapter aux situations économiques nouvelles", explique Claudio Sager, gérant de la succursale STEMMER IMAGING en Suisse. "Dans le cadre de la décision de la BNS, nous avons d'ores et déjà recalculé nos prix et nous les avons réduits d'environ 20 %."

Selon Claudio Sager, l'acquisition des composants de traitement d'images s'avère particulièrement efficace si les clients "achètent tous les éléments de leur système de traitement d'images chez nous : nos conditions d'achat sont échelonnées et s'alignent sur le volume d'achat annuel. Au lieu de commander la caméra, le système optique, l'éclairage, le logiciel ou tout autre composant auprès de plusieurs fournisseurs, nos clients n'ont qu'un seul fournisseur, ce qui leur est largement profitable financièrement. N'hésitez pas à prendre contact avec nous : nous étudierons ensemble la manière dont vous pouvez conserver et même améliorer votre compétitivité grâce à l'utilisation du traitement d'images et ce malgré le contexte difficile que nous connaissons actuellement !"

En raison de l'abandon du cours minimum de l’Euro nous nous réservons le droit d'adapter dans le futur, nos prix liés au taux de change.