NEWS@IMAGING

Toujours une longueur d'avance

STEMMER IMAGING et Specim : un partenariat hyperspectral

29 août 2016

Suite à la signature d’un accord de partenariat avec Specim, fabricant et spécialiste finlandais de caméras hyperspectrales, STEMMER IMAGING commercialise désormais dans toutes ses filiales les caméras hyperspectrales de la série FX, dont le nouveau modèle compact FX10.

Les produits FX de Specim sont dès à présent disponibles dans tous les pays européens que STEMMER IMAGING fournit en technologies de vision. Le produit-phare distribué dans le cadre de l’accord signé récemment est la nouvelle caméra hyperspectrale Specim FX10. Cette caméra a été conçue pour opérer dans la gamme de longueurs d’onde de 400 à 1000 nm. Grâce à un procédé breveté, le spectrographe nécessaire au traitement d’image hyperspectral est intégré directement dans le boîtier de la caméra, sans prendre pour autant beaucoup de place : la nouvelle FX10 reste très compacte par rapport aux autres caméras spectrales, elle mesure 150 x 85 x 71 mm.

Les utilisateurs de la Specim FX10 ont la possibilité de sélectionner et d’analyser, parmi 220 longueurs d’onde, celles qui sont les mieux appropriées à l’application au vu des propriétés du matériau de l’objet à contrôler. Le choix du nombre de longueurs a une influence directe sur la vitesse du processus : moins il y a de longueurs d’onde sélectionnées pour l’inspection, plus l’analyse s’effectue rapidement.

  • Si l’utilisateur utilise les 220 longueurs d’onde, la vitesse de prise de vue maximale de la Specim FX10 est de 330 images par seconde.
  • Si l’application ne requiert que 20 longueurs d’onde, la caméra fonctionne à 2830 images par seconde.
  • En sélectionnant 5 longueurs d’onde dans 3 gammes différentes, on peut atteindre une vitesse de 6510 images par seconde.

Pour le transfert des données, CameraLink est actuellement la seule interface utilisée ; à partir de fin 2016, des modèles offrant une connexion GigE seront également commercialisés.

La Specim FX10 offre en outre un dispositif optique spécialement adapté à une monture C-Mount, un excellent rapport signal/bruit de 600 : 1 et un étalonnage effectué directement par le fabricant. Cela permet de garantir des résultats identiques lorsqu’un module de caméra doit être remplacé à la suite d'une panne ou pour la maintenance de l’installation. Les utilisateurs peuvent dès à présent se procurer chez STEMMER IMAGING les caméras hyperspectrales FX10 de Specim, le logiciel d’acquisition d’images et le kit de développement logiciel (SDK) ainsi que les cartes d’acquisition d’images et les câbles appropriés : les débuts dans le monde de la vision hyperspectrale sont ainsi fortement simplifiés.

Les systèmes de traitement d’image hyperspectraux analysent les caractéristiques moléculaires des objets à contrôler et établissent une « empreinte chimique » des matériaux. L’analyse sur plus de 100 longueurs d’onde ouvre de nouveaux champs d’applications, jusqu’à présent impossibles à résoudre avec des systèmes de vision conventionnels. Cette technologie s’utilise notamment dans le secteur du recyclage pour la séparation des matières plastiques, pour des applications dans le domaine agroalimentaire et pour l’identification de différents types de substances difficiles à distinguer dans le spectre visible, dans l’industrie minière, l’industrie pharmaceutique ou aussi dans le secteur de la médecine.

Specim Spectral Imaging

Oulu, Finland

Basée à Oulu (Finlande), Specim est la première entreprise à commercialser des spectrographes hyperspectraux professionnels. C'était en 1995. Depuis, la société est non seulement connue pour son travail de pionnier dans le domaine de la vision hyperspectrale, mais aussi pour le développement de technologies de pointe, toujours plus innovantes et fonctionnelles. Pour la fabrication de ses produits, Specim applique sa règle d'or : qualité et excellence en termes de précision, robustesse et fonctionnalité.

Specim FX10 et FX17 - Compacte, économique, imbattable
  • Système plug-and-play complet comprenant spectrographe, caméra et objectif
  • Pour des longueurs d’ondes de 400 à 1000 nm (VNIR) et 900 à 1700 nm (SWIR)
  • Particulièrement compact et performant